La Maîtrise Notre-Dame de Paris

Le Chœur d’adultes

Chanteurs de 18 à 30 ans

Le Chœur d’Adultes comprend une vingtaine de jeunes chanteurs répartis en deux niveaux. Ce cursus est sanctionné par le Diplôme d’Études vocales de Notre-Dame de Paris et le Diplôme d’Etude Musicale de la Ville de Paris (DEM) dominante chant, ou la Licence de chant en partenariat avec le Pôle d’Enseignement Supérieur Paris Boulogne-Billancourt et l’Université Paris- Sorbonne.

La formation s’articule autour d’un axe double : chant soliste et chant choral. Elle explore l’ensemble des répertoires, du chant grégorien à la musique contemporaine, du répertoire profane au répertoire sacré.

La formation est complétée par des masterclasses consacrées à des répertoires spécifiques, à l’interprétation et à la technique vocale. La Maîtrise a notamment accueilli Rinaldo Alessandrini, Alain Buet, Howard Crook, Paul Esswood, Antoine Guerber, Bernard Fabre-Garrus, Peter Harvey, Margreet Hönig, Martin Isepp, François Le Roux, François Louche, Michel Laplénie, Pierre Mervant, Richard Miller, Dominique My, Hervé Niquet, Dominique Vellard, Denis Raisin-Dadre, Udo Reinemann, Vera Rozsa, Thomas Shubach, Siew Tuan Loh, Jean Tubery, Dominique Vellard, Dominique Visse, Rachel Yakar, Anne Le Bozec…

Depuis sa création, la formation assurée par la Maîtrise Notre-Dame de Paris a permis l’insertion de nombreux chanteurs dans la vie professionnelle.

Par ailleurs, la Maîtrise contribue à l’insertion professionnelle de jeunes chanteurs en les accueillant dans sa programmation, en tant que solistes ou que choristes supplémentaires.

Schéma d’organisation des études vocales

Amilly (45), septembre 2010, audition "Le Petit Motet Français"
- Le cycle léger accueille des étudiants ayant un autre cursus d’études et désirant avoir une pratique chorale de haut niveau. Ce cycle est réservé aux étudiants déjà élèves de la Maîtrise.

- Le cycle A permet à de jeunes chanteurs adultes de se préparer à rentrer dans la formation préprofessionnelle. C’est un cursus complet, qui doit avoir la priorité sur d’éventuelles autres études.

- Le cycle B est une formation pré-professionnelle permettant l’obtention du diplôme du DEM de chant de la Ville de Paris (en lien avec le CRR de Paris), ainsi que du Diplôme d’Études Vocales de la Maîtrise Notre-Dame de Paris.

- Le cycle Licence / DNSPM accueille des étudiants ayant déjà obtenu le DEM et souhaitant préparer la Licence au sein de la Maîtrise Notre-Dame de Paris. Les enseignements dominants sont dispensés par la Maîtrise, certaines disciplines théoriques et complémentaires étant dispensées à l’Université Paris-Sorbonne et au Pôle Supérieur Paris-Boulogne Billancourt.

Organisation des cours (pour les cycles A et B)

Les cours ont lieu de mi-septembre à fin juin.

D’une manière générale les cours sont répartis du mercredi au dimanche. La participation régulière du chœur aux offices de la cathédrale Notre-Dame de Paris constitue une partie intégrante de la formation. Elle prend la forme de messes dominicales (pendant la période scolaire), ainsi que d’un office hebdomadaire de Vêpres. En outre, la majeure partie des concerts de la Saison de Musique Sacrée à Notre-Dame de Paris ayant lieu le mardi soir, un certain nombre de mardis soirs et de lundis soirs (répétitions générales) sont aussi occupés (planning remis dès la rentrée scolaire). D’une façon exceptionnelle, quelques répétitions peuvent aussi avoir lieu le lundi et le mardi, dans le cadre de certaines collaborations artistiques avec des orchestres (dans ce cas, les plannings sont connus plusieurs mois à l’avance).

Les chanteurs adultes en formation suivent les cours suivants (en fonction de leur niveau) :

- Technique vocale : un cours hebdomadaire
- Interprétation
- Chœur
- Chant grégorien
- Musique d’ensemble
- Formation musicale
- Déchiffrage vocal
- Harmonie
- Direction de chœur
- Langues (italien et allemand)
- Théâtre
- Formation liturgique
- Master classes

Un certain nombre de matières théoriques (culture musicale, écriture) font l’objet d’un partenariat avec le Conservatoire du Ve arrondissement.

L’évaluation est pratiquée sous forme de contrôle continu et d’examens.

Bourses

Chaque année, quelques bourses sont attribuées sur critères sociaux et exclusivement pour le cycle B.
NB : l’attribution d’une bourse n’est pas systématique pour tous les élèves du Chœur d’adultes.
La Fondation Notre Dame soutient les élèves boursiers du chœur d’adultes tout au long de leur formation professionnelle à la Maîtrise Notre-Dame de Paris

Admission au Chœur d’adultes

- Recrutement pour la rentrée 2013-2014 : Condition d’accès à la formation et dossier d’inscription

Lire : "Un Diplôme à Notre-Dame", La Lettre du Musicien, octobre 2012

La Maîtrise Notre-Dame est désormais habilitée à délivrer un diplôme d’études musicales (DEM) aux étudiants de son choeur d’adultes. Nous faisons le point sur cette formation professionnalisante menée en partenariat avec les conservatoires de la ville de Paris.

En guise de période d’essai, une convention de trois ans prenant effet dès cette année scolaire a été signée avec la ville de Paris. Lionel Sow, chef de choeur depuis six ans, explique l’intérêt de ce diplôme pour la formation.

- Un diplôme national qui sanctionne la qualité de l’enseignement
« Il y avait d’abord la volonté de la ville et de l’Etat d’insérer la formation du choeur d’adultes de la Maîtrise Notre-Dame dans un contexte plus large (la Maîtrise étant financée à parts égales par le diocèse de Paris, la ville et le ministère de la Culture, elle relève plus du public que du privé), explique Lionel Sow. Ce diplôme d’études musicales, diplôme national, acte la qualité de notre enseignement et nous place dans une échelle clairement identifiée. Il est intéressant que nos éléves soient confrontés à ceux des conservatoires. » En outre, cette habilitation était attendue pour mettre fin à des soupçons persistants sur la Maîtrise : « Les gens ont notamment un a priori négatif sur la musique d’église, ajoute Lionel Sow, ils pensent aussi parfois -à cause de notre appellation de "maîtrise" - que nous ne nous adressons qu’à des enfants. On veut montrer que nos élèves sont des chanteurs complets et pas seulement des chanteurs d’église. »
Concrètement, la Maîtrise continuera à délivrer un diplôme qui lui est propre, le Diplôme d’Etudes Vocales de la Maîtrise Notre-Dame de Paris, mais le DEM s’y intégrera. Le Diplôme d’Etudes Vocales comportera quatre parties : une partie "interprétation" (avec un récital profane et un récital religieux), une partie "chœur", une partie "musique médiévale" et le DEM de chant proprement dit. Ce dernier, qui sera validé au CRR de Paris, comporte quant à lui quatre UV : chant, culture musicale, formation musicale et pratique collective, « Le choeur étant l’un des grands vecteurs d’apprentissage chez nous », insiste Lionel Sow.

- Un partenariat avec les conservatoires parisiens
Pour être certaine d’être en corrélation avec tous les enseignements nécessaires au DEM, la Maitrise a opéré quelques ajustements : « L’UV de culture musicale se fera en partenariat avec les dix-sept conservatoires de la ville de Paris, les élèves choisiront, explique le chef de choeur. Nous avons aussi revu le contenu de la formation musicale, qui est désormais un mixte de FM chanteur et de déchiffrage chanteur. »

La formation du choeur d’adultes de la Maîtrise continuera, en interne, à se diviser en deux cycles (le premier dure de deux à trois ans et le second, de deux à quatre ans), mais les élèves devront également intégrer le cycle spécialisé de chant de la ville de Paris, pour pouvoir obtenir un DEM deux ans plus tard. « Quand le niveau d’un élève nous semblera adapté à une entrée en cycle spécialisé, nous le présenterons au concours (toujours au CRR de Paris). C’est un niveau qui correspond environ à notre deuxième cycle. Les élèves peuvent intégrer la Maîtrise directement à ce niveau, mais nous avons nos critères propres de sélection. Je cherche surtout des voix intéressantes pour travailler en chœur et j’aime panacher les âges. Une première sélection a lieu au mois de mai. Courant octobre, les élèves reçus pourront, s’ils ont le niveau, présenter le cycle spécialisé. »
Claire Wynieck
La Lettre du musicien, 1er quinzaine d’octobre 2012 - n°422

- Télécharger l’article

Témoignages d’anciens étudiants

Marine Dautrey
J’ai intégré la maîtrise à trente ans après une maîtrise de langue et quelques années dans la communication. Lors de mon cursus, j’ai eu la chance d’aborder un vaste répertoire de musique sacrée allant du chant grégorien à des œuvres contemporaines dans le cadre de nombreux concerts et offices. La formation complète (masterclasses, cours de chant, théâtre, langues…) m’a donné les armes nécessaires pour entrer dans la vie professionnelle. L’un des plus beaux souvenirs est très certainement d’avoir chanté lors de la venue du pape Benoît XVI en France en septembre 2008. Depuis la fin de mon cursus, j’apprécie toujours autant de chanter dans l’un des plus beaux monuments de Paris, dans le cadre de grandes cérémonies et ainsi de mettre ma voix au service de ma foi. Parallèlement, je fais partie d’autres ensembles (Althéa : deux voix, violon et harpe, Prismes : ensemble de solistes, Dialogos : ensemble de musique médiévale).

Damien Rivière
Je suis entré à la Maîtrise Notre Dame à 24 ans, après avoir longtemps chanté en chœur mais sans réelle formation musicale. Pendant trois ans, c’est auprès de pédagogues très compétents que je me suis familiarisé à toutes les composantes fondamentales de la formation d’un chanteur lyrique : la technique vocale, bien sûr, mais aussi le déchiffrage, l’interprétation des styles, les langues opératiques, le théâtre, le grégorien, le solfège, l’harmonie… Autant de disciplines qui ne sont que très rarement enseignées dans une même structure, et qui sont des compétences pourtant exigées dans la vie professionnelle artistique, ou présentent un intérêt certain. Avec une programmation de concerts, offices et auditions riche et variée, on se mesure régulièrement dans des conditions professionnelles relevées aux rôles de choriste, de musicien de chambre aussi bien que de soliste, dans des répertoires balayant dix siècles de musique. Il n’y a ensuite qu’un pas à faire pour intégrer les ensembles professionnels, les maisons d’opéra ou les formations supérieures.

Français
Lettre d’information
Contact
Copyright - Crédits
Accessibilité