Les concerts

Mardi 10 décembre 2013, 20h30 : "Les Vêpres de la Vierge" Philippe Hersant -CRÉATION-

Les spectateurs étaient entrés dans cette saison du Jubilé de la Cathédrale Notre-Dame de Paris par un magnifique portail, les Vêpres de la Vierge de Claudio Monteverdi. Ils sont invités à refermer cette belle année par une création mondiale : les Vêpres de la Vierge de Philippe Hersant. Commande de Musique Sacrée à Notre-Dame de Paris, cette œuvre est le fruit de plusieurs années de collaboration avec le compositeur. Outre la Maîtrise au grand complet (choeur mixte et choeur d’enfants) et les deux orgues de la Cathédrale, son interprétation réunira des complices de longue date, Les Sacqueboutiers et comme baryton soliste, Alain Buet.







Maîtrise Notre-Dame de Paris
Les Sacqueboutiers, Ensemble de cuivres anciens de Toulouse
Alain Buet, baryton
Robert Getchell, ténor
Olivier Latry grand orgue
Yves Castagnet orgue de chœur
Lionel Sow direction

Dossier de presse

- Télécharger le dossier de presse

Jeudi 5 décembre, 20h : Au collège des Bernardins, table ronde

Les Vêpres de la Vierge – de Monteverdi à Philippe Hersant – Genèse d’une création

Avec Philippe Hersant, compositeur, Lionel Sow, chef de choeur et directeur artistique de la Maîtrise Notre-Dame de Paris, Vincent Warnier, organiste et musicologue.
Philippe Hersant fera revivre son itinéraire artistique et spirituel avant la création de ses Vêpres de la Vierge le 10 décembre à la Cathédrale Notre-Dame de Paris.

- Collège des Bernardins, 20 rue de Poissy, 75005 Paris.
- Tarifs : 5€ (plein), 3€ (réduit).
- Gratuit pour les moins de 26 ans dans la limite des places disponibles le jour de l’évènement.
- Voir le site du Collège des Bernardins

Philippe Hersant

© Alvaro YanezNé en 1948 à Rome, Philippe Hersant a accompli toutes ses études musicales au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, notamment dans la classe de composition d’André Jolivet, avant d’être boursier de la Casa Velasquez de 1970 à 1972 puis de la Villa Médicis de 1978 à 1980. Ayant achevé ses études musicales vers 1970, Philippe Hersant s’octroya une décennie pour trouver son propre langage. Sa patiente maturation passa davantage par le livre et par les mots que par l’étude exclusive de son art, à l’exception de multiples musiques extra-européennes. Grand lecteur (il est licencié ès lettres) mais aussi cinéphile, il s’est abreuvé aux plus diverses sources littéraires (notamment les romantiques allemands et nombre de poètes d’Extrême-Orient) et cinématographiques (il affirme une particulière dilection pour Fellini et pour la place éminente qu’il assigne à la mémoire).
Sans jamais chercher à faire école, il fut l’un des premiers de sa génération à se situer, de nouveau, dans l’espace tonal et modal. Il n’en bannit pas moins toute inclination néo-classique.

À la tête d’un catalogue riche de près d’une centaine de pièces, Philippe Hersant a reçu des commandes émanant d’illustres institutions : le Ministère de la Culture, Radio France (Le Château des Carpathes, en 1989-1991, Concerto pour violon en 2003 ; sans oublier qu’il fut l’invité de son festival, Présences, en 2004), l’Opéra de Leipzig (l’opéra Le Moine noir, en 2006), l’Orchestre national de Lyon (Streams, en 2000), l’Opéra de Paris (le ballet Wuthering Heights, en 2002).
En outre, le monde musical lui a décerné de nombreuses distinctions : Grand Prix musical de la Ville de Paris (1990), Grand prix SACEM de la musique symphonique (1998), Grand prix de la Fondation Del Duca (2001), et Victoire de la Musique (en 2005 et en 2010).

Lionel Sow, Direction

© E. MangeatAprès une formation de violoniste, tout d’abord au Conservatoire Supérieur de Paris C.N.R. (1er prix en 1996), puis auprès d’Annie Jodry à l’École Nationale de Musique de Fresnes (Prix de virtuosité en 1998), Lionel SOW se tourne vers la direction de chœur. Il suit une formation musicale au C.N.R. et au C.N.S.M.D. de Paris, couronnée par de nombreux premiers prix : harmonie, contrepoint, fugue (dans la classe de Thierry Escaich), direction de chœur (dans la classe de Patrick Marco), direction de chant grégorien, écriture XXe siècle et contrepoint Renaissance. Il obtient le Certificat d’Aptitude à la direction d’ensembles vocaux en 2005. Parallèlement à des études de chant avec Nicole Fallien, et de direction d’orchestre avec Jean-Jacques Werner, il prend la direction de plusieurs ensembles vocaux spécialisés en musique ancienne et baroque. Lire la suite

Alain Buet, Baryton

Après des études au Conservatoire de Caen et au CNSM de Paris, le travail avec le grand professeur américain Richard Miller va marquer l’engagement d’Alain Buet dans le monde de la musique. Il entame une carrière de soliste et de pédagogue enrichie par des rencontres stimulantes avec des chefs : Robert Weddle, Jean-Claude Malgoire, Hervé Niquet, William Christie, Laurence Equilbey, David Stern, Arie van Beek, Jacques Mercier, Martin Gester... des chanteurs : Gérard Lesne, Dominique Visse, Howard Crook... des instrumentistes : Patrick Cohen-Akenine, Laurent Stewart, Zhu Xiao Mei, Emmanuel Strosser, Alexandre Tharaud...
Une voix claire et chaude, un goût de la découverte le portent à chanter un vaste répertoire du XVIe au XXe siècle profane et religieux. Il est régulièrement invité par les meilleurs festivals internationaux (Beaune, Épau, La Chaise-Dieu, Les Promenades Musicales en Pays d’Auge, Les Folles Journées de Nantes, Septembre Musical de l’Orne, Versailles -Chapelle Royale et Opéra-, Fez, Innsbruck, Istanbul, Crémone, Parme, Beethoven Fest à Bonn, Leipzig, festival J.-S. Bach à Lausanne, Amsterdam (Concertgebauw).
Grâce à Jean-Claude Malgoire, son expérience de la scène se développe : Agrippine de Haendel (Lesbos, en 2003), Les Noces de Figaro de Mozart (le Comte, en 2004), Gianni Schicchi de G. Puccini (Simone, en 2004) ; David et Jonathas de Marc-Antoine Charpentier (Saül, en 2004) avec les Arts Florissants sous la direction de William Christie (tournée en Amérique Latine), au Châtelet Bastien et Bastienne de Mozart (Colas, en 2005) sous la direction de Jean-Claude Malgoire, Allazim dans Zaïde de Mozart, en tournée en 2006-2007 avec l’Orchestre de Basse-Normandie sous la direction de Dominique Debart, Eufemiano dans Il Sant’Alessio de Landi, en tournée internationale en 2007 et 2008 avec Les Arts Florissants sous la direction de William Christie.
Une discographie déjà abondante vient de s’enrichir de plusieurs enregistrements : Stefano Landi avec l’ensemble l’Arpeggiata (chez Alpha), Grands motets de Richard Delalande sous la direction de Martin Gester avec le Parlement de Musique (chez Opus 111). Sous la direction d’Hervé Niquet avec le Concert Spirituel : Leçons de Ténèbres de M.-A. Charpentier, Daphnis et Chloé de J. B. de Boismortier, Grands motets de Desmaret (chez Glossa). Sous la direction de Jean-Claude Malgoire : Requiem de Gossec, Requiem de Mozart (chez K 617). Les Vespres de M.-A. Charpentier sous la direction d’Olivier Schneebeli (chez Alpha), Les Nuits de Sceaux de Bernier avec les Folies Françoises sous la direction de Patrick Cohen-Akenine (chez Alpha) et la cantate Thétis de J.-Ph. Rameau avec les Musiciens de Monsieur Croche (chez Alpha). À paraître : Jephté de Haendel sous la direction de David Stern (chez Arion).
Alain Buet est fondateur et animateur de l’ensemble Les Musiciens du Paradis. _ Titulaire du Certificat d’Aptitude, il enseigne le chant au sein du Conservatoire d’Alençon et depuis 2007 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Olivier Latry, Grand Orgue

Olivier Latry est considéré comme l’un des organistes les plus marquants de sa génération, non seulement en France, mais également sur la scène internationale. Après avoir débuté ses études musicales à Boulogne-sur-Mer, où il est né en 1962, il entre dans la classe d’orgue de Gaston Litaize au Conservatoire National de Région de Saint-Maur en 1978.
Professeur d’orgue dès 1983 à l’Institut Catholique de Paris puis au CNR de Reims, il succède à son maître Gaston Litaize au CNR de Saint-Maur en 1990. En 1995, il est nommé professeur d’orgue au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris aux côtés de Michel Bouvard.. Titulaire du grand orgue de la Cathédrale de Meaux de 1981 à 1985, il est nommé par concours, à 23 ans, titulaire des prestigieuses grandes orgues de Notre-Dame de Paris, à la suite de Pierre Cochereau. Il partage toujours cette activité avec Philippe Lefebvre et Jean-Pierre Leguay. Lire la suite

Yves Castagnet, Orgue de chœur

Né en 1964 à Paris, Yves Castagnet a effectué ses études musicales au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dans les classes d’orgue, d’harmonie, de contrepoint, de fugue, d’orchestration et d’improvisation. Ces études ont été récompensées par plusieurs premiers-prix, dont un premier-prix d’orgue en 1985. Il a remporté en 1988 le Grand-Prix d’interprétation du concours international Grand-Prix de Chartres. Il commence alors une carrière de soliste qui lui permet de se produire régulièrement en France comme à l’étranger. Lire la suite












Les Sacqueboutiers, Ensemble de cuivres anciens de Toulouse

En plus de 35 ans d’existence, l’ensemble toulousain Les Sacqueboutiers s’est imposé comme l’une des meilleures formations de musique ancienne sur la scène internationale. Considéré par les spécialistes et par le public comme une référence pour l’interprétation de la musique instrumentale du XVIIe siècle, italienne et allemande en particulier, l’ensemble collectionne les plus hautes récompenses décernées par la critique discographique.

Lorsqu’ils décident de fonder Les Sacqueboutiers en 1976, Jean-Pierre Canihac et Jean-Pierre Mathieu sont parmi les premiers à suivre une démarche qui ressemble alors à une véritable aventure, celle de la redécouverte des instruments anciens. Rapidement, la qualité de leur travail leur vaut de participer à des enregistrements qui ont fait date dans l’histoire du disque (notamment Les Vêpres de la Vierge de Monteverdi dirigées par Michel Corboz), et depuis, ils ont collaboré avec les ensembles les plus prestigieux pour interpréter des musiques allant de la Renaissance à Mozart : HesperionXXI (Jordi Savall), les Arts Florissants (W. Christie), la Chapelle Royale (P. Herreweghe), A Sei Voci (B. Fabre-Garrus), Elyma (G. Garrido) La Grande Ecurie et la Chambre du Roy (J.C. Malgoire), ou encore l’Ensemble Clément Janequin (D. Visse) et l’Ensemble Gilles Binchois (D. Vellard).
 Lire la suite

Renseignements




www.concertclassic.com


- Participation aux frais : 30 €
- Toutes réductions : 15 €
Sur justificatifs, demandeurs d’emploi, groupes scolaires jusqu’à 18 ans, étudiants, plus de 65 ans, groupes de10 personnes et plus.
Groupe scolaire : prendre contact préalablement avec contact@msndp.com
- Entrée gratuite
Enfants moins de 15 ans accompagnés, hors groupe scolaire

Les billets sont en vente à l’accueil de la Cathédrale Notre-Dame de Paris, tous les jours de 9h30 à 18h et le soir du concert à partir de 20h .
Acheter une place

- Participation fee : 30 €
- Any reductions : 15 €
With receipts : unemployed, school groups up to 18 years, over 65 years, groups of 10 persons or more.
School groups : Previously contact contact@msndp.com
- Free for children under 15 accompanied - not for school groups

Ticket sale at the reception desk of the Notre-Dame de Paris Cathedral, every day from 9.30 am to 6 pm and on concert evenings at 8 pm .
To buy a ticket

Français
Lettre d’information
Contact
Copyright - Crédits
Accessibilité