Vêpres de la Vierge Marie, Hersant

Maîtrise Notre-Dame de Paris

Alain Buet (basse) • Robert Getchell (ténor)

Les Sacqueboutiers, Ensemble de cuivres anciens de Toulouse

Jean-Pierre Canihac, Marie Garnier, cornets

Jean-Noël Gamet, Daniel Lassalle, Frédéric Lucchi, sacqueboutes 

David Joignaux, cloches

Olivier Latry, grand orgue

Yves Castagnet, orgue de chœur 

Lionel Sow, direction

"Quand nous avons commencé à réfléchir à la programmation du Jubilé de la cathédrale, nous nous demandions quelles seraient les grandes œuvres qui émailleraient cette année si particulière. Quels types de commandes pouvions-nous passer, à la hauteur d'une circonstance si exceptionnelle ? Un grand oratorio ? Une Passion ?

Une première réponse nous est venue assez naturellement. Quelques années d'expérience à Notre-Dame, quelques saisons construites patiemment et avec une certaine dose d'audace... une évidence nous est apparue : il fallait ouvrir ces festivités avec les Vêpres de la Vierge de Monteverdi. En effet, cette production nous avait particulièrement touchés. Une œuvre mariale, emblématique d'un tournant de l'histoire de la musique.

Et pourquoi ne pas demander à un compositeur contemporain d'écrire sur le texte des Vêpres de la Vierge un pendant actuel de cette œuvre si frappante qui se dresserait en portail accueillant pour les pèlerins de cette année jubilaire ?

A qui confier une telle mission... ? À un compositeur dont l'œuvre chorale était déjà reconnue et appréciée. Philippe Hersant s'est vite imposé comme la personnalité adéquate."

 

 

Lionel Sow

 

 

 

« Les Vêpres sont écrites pour un grand effectif vocal (traité la plupart du temps en triple chœur), un chœur d’enfants, un baryton solo, le grand orgue et l’orgue de chœur. J’y ai adjoint des cloches, qui résonnent dans le Cantique de Saint Paul, et surtout un ensemble de cuivres anciens (deux cornets et trois sacqueboutes), manière pour moi de rendre hommage aux Vêpres de Monteverdi. Ce n’est pas là la seule référence au passé, puisque de nombreux thèmes grégoriens irriguent ces Vêpres. […]

Pour figurer l’incarnation de la divinité dans le monde humain et présenter à l’auditeur cette profondeur de champ, il m’a semblé important de donner un rôle important à l’espace - en tenant compte, bien entendu, des données acoustiques de la cathédrale, que j’ai longuement arpentée lors des répétitions générales de concerts auxquelles j’ai pu assister. D’où les fréquents jeux de réponses entre les deux orgues, la traversée de la cathédrale, du porche jusqu’au chevet, par le Chœur d’Enfants. […] »

 

 

Philippe Hersant

Musique Sacrée à Notre-Dame de Paris

39, boulevard Saint Germain 75005 Paris

T: +33 (0)1 44 41 49 99 

 

Contact Presse :

Hélène SEGRE

helene.segre@gmail.com

(33) 6 14 32 77 43

© 2019 Musique Sacrée à Notre-Dame de Paris. Tous droits réservés.